Investissez la compétence
Ascenciel est sur Facebook
Ascenciel est sur Youtube
Avis Ascenciel sur Google
Ascenciel est sur LinkedIn
Ascenciel est sur Viadeo

Particuliers : la réforme et vous

Suite à la nouvelle  loi du 5 septembre 2018 « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », cette page est en cours de modification.

 

Faire le point sur son parcours professionnel

Bilan de compétences

Vous souhaitez faire le point sur votre parcours professionnel, un bilan de compétences peut vous aider à :

  • Identifier les compétences que vous avez développées, vos potentiels, vos atouts et axes de progrès, vos intérêts et motivations
  • Cerner vos possibilités d’évolution professionnelle
  • Envisager votre seconde partie de carrière
  • Repérer vos compétences transférables
  • Elaborer un nouveau projet

Cliquer ici pour le détail de la prestation.

Conseil en évolution professionnelle (CEP)

Vous souhaitez vous informer sur les besoins économiques du territoire, les secteurs professionnels porteurs en terme d’embauche, vous qualifier et/ ou vous former, le CEP peut vous aider.

3 niveaux de conseil sont mis en place pour vous accompagner, adaptés à vos attentes :

  • Un accueil individualisé (Niveau 1) : Analyse du projet, informations territorialisées sur les tendances socio-économiques, l’emploi, les métiers, les qualifications et les formations.
  • Un conseil personnalisé (Niveau 2) : Formalisation du projet d’évolution professionnelle, étude de faisabilité et stratégie de mise en œuvre.
    Accompagnement adapté à la situation de la personne, à son besoin et à son degré d’autonomie.
  • Un accompagnement à la mise en œuvre du projet (Niveau 3) : Sur la base du projet et de la stratégie, co-construction d’un plan d’actions

Où trouver les Conseils en Evolution Professionnelle ?

Public Interlocuteur
Demandeurs d’emploi POLE EMPLOI
Travailleurs handicapés CAP EMPLOI
Publics jeunes (-26 ans), en situation d’insertion MISSION LOCALE
Salariés Cadres APEC
Salariés non Cadres OPACIF-FONGECIF

 

Les dispositifs mobilisables

Dispositifs ouverts à tous

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)

Inscrite au Code du Travail, la VAE permet de faire reconnaitre et convertir son expérience notamment professionnelle en diplôme, titre ou certificat de qualification professionnelle, sans avoir à suivre les cycles de formation et passer les examens correspondants.

Pour être éligible à la VAE, il suffit de pouvoir justifier d’une expérience d’au moins 3 ans continue ou discontinue, dans le cadre d’une activité professionnelle salariée (CDI, CDD, intérim…) ou non (Bénévolat, volontariat..), syndicale ou politique.

La démarche est ouverte à toute personne quel que soit son statut : Salarié *, demandeur d’emploi, indemnisé ou non, profession libérale, artisan, commerçant, agent de la fonction publique…

* Pour les salariés, la VAE peut être organisée dans le cadre du plan de formation de l’entreprise ou d’un congé spécifique : le congé pour validation des acquis de l’expérience.

Liste des points relais conseil en cliquant ici.

Le Conseil en Evolution Professionnelle (CEP)

En savoir plus en cliquant ici.

Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Le compte personnel de formation (CPF) a remplacé le droit individuel à la formation (DIF) depuis le 1er janvier 2015.

Il permet à tout individu, quel que soit son statut (Salarié, demandeur d’emploi, indemnisé ou non, profession libérale, artisan, commerçant, agent de la fonction publique…) de suivre les actions de formations suivantes :

  • Certificats de qualifications professionnels (CQP)
  • VAE
  • Socle de connaissance et de compétence / Savoir de base (Communication en français, règles de base de calcul et du raisonnement mathématique, fondamentaux de l’informatique-bureautique, travail en équipe…)
  • Formations diplômantes ou certifiantes

Le sujet vous intéresse, www.emploi.gouv.fr

Le bilan de compétences

En savoir plus en cliquant ici.

Dispositifs réservés aux salariés

Le plan de formation

Le plan de formation est constitué de l’ensemble des actions que l’entreprise envidage de mettre en œuvre annuellement, au bénéfice de ses salariés, pour développer les compétences et gagner en performance.

L’entretien professionnel est l’occasion de réfléchir à vos besoins en compétences et d’évoquer avec votre manager vos besoins en formation.

La période de professionnalisation

La période de professionnalisation est un dispositif réservé aux salariés en CDI avec l’accord de l’employeur, pour suivre des formations qualifiantes, certifiantes ou diplomantes :

  • Titre, diplôme inscrits au RNCP,
  • CQP de branche ou interbranches,
  • Qualification reconnue par CCN,
  • Socle de connaissances et de compétences,
  • Certifications inscrites à l’inventaire RNCP.

Caractéristiques principales de la période de professionnalisation :

  • Financement par l’OPCA selon les critères définis par la branche professionnelle
  • Durée minimum 70 heures sauf pour les formations inscrites à l’inventaire CNCP qui peuvent être d’une durée inférieure
  • Réalisation pendant ou, en partie, en dehors du temps de travail
  • Possibilité de Cumul avec le CPF au regard des critères de la branche professionnelle

Le Congé Individuel de Formation (CIF)

Le CIF est un dispositif à l’initiative du salarié lui permettant de suivre une formation notamment pour se reconvertir ou évoluer au sein de son entreprise.

La formation demandée dans le cadre du CIF peut :

  • Aller jusqu’à 1.200 heures
  • N'avoir aucun rapport avec l'activité professionnelle du salarié et les besoins de l’entreprise
  • Se dérouler à temps plein ou à temps partiel, de manière continue ou discontinue

La démarche est ouverte à tout salarié, dans les conditions suivantes :

  • CDI : Activité salariée d'au moins 2 ans consécutifs ou non (3 ans s'il est salarié d'une entreprise artisanale de moins de 10 salariés), dont 1 an dans la même entreprise.
  • CDD : Activité salariée d'au moins 2 ans, consécutifs ou non, au cours des 5 dernières années dont 4 mois, consécutifs ou non, sous CDD, au cours de la dernière année.

NB : Pendant tout le temps de formation, le bénéficiaire reste statutairement salarié de son entreprise.
Pour initier la démarche, il faut s’adresser à l’OPACIF auquel est rattaché l’entreprise (OPCA ou FONGECIF) qui, en cas d’acceptation du dossier, prendra en charge le cout de formation ainsi que les salaires chargés correspondant au temps passé en formation.

Le sujet vous intéresse : www.fongecif-paca.com

Dispositifs accessibles aux demandeurs d’emploi

Le Contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail en alternance (CDD ou CDI) permettant de suivre une formation qualifiante ou diplômante pouvant aller jusqu’à 2 ans.

Tout les demandeurs d’emploi est éligible au contrat de professionnalisation quel que soit leur âge.

Ce contrat offre à l’entreprise les avantages suivants :

  • Allègement des charges pour les – de 45 ans (loi fillon)
  • Exonération de cotisations patronales de Sécurité sociale (sauf accident du travail/maladies professionnelles) pour les 45 ans et plus
  • Aide à l’embauche pôle emploi
  • Prise en charge du cout de formation par l’OPCA de l’entreprise

L’action de formation préalable au recrutement (AFPR), la préparation opérationnelle à l’emploi individuelle (POEI)

Dispositif à destination des entreprises et des demandeurs d’emploi inscrits auprès de Pôle emploi, indemnisés ou non, pour lesquels le conseiller Pôle emploi propose un emploi à durée limitée (AFPR) ou un emploi durable (POEI) nécessitant une adaptation par le biais d’une formation.

Le pôle emploi finance la formation à hauteur de 5 € net de l’heure (formation par l’employeur) ou 8€ net de l’heure si formation en organisme extérieur.

Pendant la durée de la formation, le demandeur d’emploi reste inscrit à Pôle emploi et n’est pas salarié de l’entreprise, il continue de percevoir son allocation.

Il peut bénéficier :

  • s’il n’est pas indemnisé, d’une rémunération versée par Pôle emploi ;
  • dans certaines conditions, d’une aide aux frais associés à la formation : repas, déplacement et hébergement.

Ce dispositif proposé par pole emploi a pour finalité de rendre le futur collaborateur opérationnel et employable dans l’entreprise et au poste visé.

Le Compte Personnel de Formation (CPF)

En savoir plus en cliquant ici.

Le contrat de sécurisation professionnel (CSP)

Le contrat de sécurisation professionnelle (CSP), créé par la loi n° 2011-893 du 28 juillet 2011 citée en référence s’adresse aux salariés dont le licenciement économique est envisagé.

Ce contrat, d’une durée maximale de 12 mois, a pour objet l’organisation et le déroulement d’un parcours de retour à l’emploi, le cas échéant au moyen d’une reconversion ou d’une création ou reprise d’entreprise. Pendant la durée de ce contrat, le titulaire perçoit une « allocation spécifique de sécurisation professionnelle » (ASP) égale à 80 % du salaire journalier de référence (soit à peu près l’équivalent du salaire net) pour les salariés justifiant d’un an d’ancienneté dans l’entreprise.

Ce parcours se déroule de la manière suivante :

  • débute par une phase de pré-bilan, d’évaluation des compétences et d’orientation professionnelle en vue de l’élaboration d’un projet professionnel tenant compte, au plan territorial, de l’évolution des métiers et de la situation du marché du travail ;
  • comprend des mesures d’accompagnement, notamment d’appui au projet professionnel, ainsi que des périodes de formation et de travail.

AIF L'Aide Individuelle à la Formation

Le financement d’une formation professionnelle nécessaire à la reprise d'un emploi ou à la création d'une entreprise peut faire appel à un dispositif mobilisable lorsque les autres dispositifs collectifs ou individuels ne peuvent répondre au besoin.

Pôle emploi peut attribuer une aide individuelle à la formation (AIF) pour contribuer au financement des frais pédagogiques.

La formation doit constituer une étape déterminante avant la reprise d'emploi et sa pertinence être validée par le conseiller Pôle emploi. La demande d'aide doit être déposée au plus tard quinze jours calendaires avant le début de la formation.

Identifiez votre profil professionnel

Nous mettons à votre disposition deux outils reconnus pour leur validité et fiabilité1, qui vous permettent de :

  • Confirmer la connaissance de vous-même
  • Connaître la meilleure adéquation entre vous et votre environnement professionnel
  • Lister vos axes de progression pour évoluer personnellement et professionnellement
  • Appréhender votre mode relationnel et de communication.

Le MBTI2, questionnaire d’évaluation des préférences de fonctionnement, pour :

  • Améliorer la qualité de vos relations avec vos collègues au travail
  • Développer votre style de leadership
  • Faciliter votre communication dans vos relations professionnelles
  • Développer vos stratégies de résolution de problèmes
  • Bien gérer le changement
  • Comprendre vos réactions face au stress

Dans un rôle managérial, le MBTI peut vous accompagner à :

  • Optimiser la performance de votre équipe,
  • Développer les talents au sein d’une organisation,
  • Renforcer vos capacités à manager, à gérer du personnel, notamment en période de changements.

Le SOSIE Seconde Génération, questionnaire d’investigation de personnalité et de motivations, pour :

  • Identifier ses potentialités, points forts et points de progrès,
  • Cerner ses leviers de motivations au travers son système de valeurs

C’est un outil de dialogue, vous serez acteur de votre description lors de la restitution.


1. Voir OPP –ECPA, pour les études de validité.
2.. Myers-Briggs Type Indicator

Vous former avec Ascenciel

Aujourd’hui, l’accès ou le maintien dans l’emploi passe une gestion optimisée de ses compétences et de ses besoins de formation.

ASCENCIEL, organisme de formation spécialisé dans la gestion des compétences, vous propose des actions de formation personnalisées et opérationnelles dans les domaines suivants : cliquez sur ce lien pour accéder à notre offre de formations.


Offre de formation pour TPE

La loi du 5 mars 2014 a profondément modifié le système de la formation …. et dans un sens favorable pour les TPE.

En effet, les entreprises de moins de 10 salariés ont aujourd’hui plus de moyens financiers pour former leurs salariés, notamment pour les raisons suivantes :

  • Un taux de contributions formations maintenu (0.55 % de la masse salariale brute)
  • Des possibilités de prise en charge supérieures au montant brut de votre versement, du fait de la mutualisation des fonds de la formation professionnelle
  • Un soutien financier massif du FPSPP*, spécifiquement mobilisé pour accompagner les besoins en formation des entreprises de moins de 10 salariés

La formation professionnelle couvre de nombreuses thématiques qui rejoignent les enjeux opérationnels de vos entreprises :

  • Informatique Bureautique (WORD, EXCEL)
  • Anglais et autres langues étrangères
  • Sécurité et prévention des risques professionnels (Document unique, SST, incendie, CACES, habilitations électriques…)
  • Vente et développement commercial
  • Développement de sa communication sur internet (SITE) et optimisation de son référencement Google
  • Management des équipes
  • Gestion, finance, comptabilité
  • Droit social (paye, contrat de travail, procédures disciplinaires élection DP,…)
  • Ressources humaines (recrutement, formation des salariés, entretien professionnel, motivation…)

ASCENCIEL, réalise l’ensemble de ces actions et vous accompagne dans la gestion administrative et financière de vos dossiers formation.

nos références et certifications
Certifié E-AFAQ
Certifié E-AFAQ
Référencé Datadock
Référencé Datadock
Membre BNI
Membre BNI
Certifié MBTI
Certifié MBTI
Certifié SOSIE
Certifié SOSIE
suivez ascenciel
sur les réseaux sociaux
une question ?
contactez-nous !